Envie de voyage…

Suivez-moi!

Jeudi et Vendredi 4 et 5 novembre

Classé dans : Non classé — 6 novembre, 2010 @ 20:17

Jeudi je vais me perdre dans l’immensité de la ville, je visite des petites églises, la journée passe à toute allure. En rentrant à la maison je fais des petites crèmes chocolat-citrouille, si, si , très bon!

Vendredi midi, accompagnée de Raph, direction un petit coin sympa dans le quartier gay pour prendre un brunch supeeeeeer copieux! au menu : pancakes aux bleuet, bacon patates, oeuf, fruits, le tout largement arrosé de sirop d’érable! Je dégrafe trois crans à ma ceinture…
img3195.jpg
Et c’est repartit direction un quartier abrité de la pluie. Pauvre Raph qui à du supporter le shopping, ou plutôt devrais-je dire « le magasinage ». Mais au final c’est lui qui à fait des achats!
Retour à l’appart, je m’affale sur mon lit et c’est partit pour 2h de sieste. Réveil la tête dans le sac, je me motive et on retrouve un copain breton super sympa. Destination : la fac. Pas question de bosser mais plutôt de se marrer, dans une petite salle au coin du bar des étudiants, un match d’impro! J’ai mal aux joues tellement je rie, même si je ne comprends pas toujours les expressions d’ici. Il y a vraiment du niveau, et certain étudiants sont super talentueux!
Il est 23h et on à toujours pas mangé, on file dans un bar sportif rempli d’écrans plats, ça rempli tous les murs, 360 degrés d’écran, la folie! Un cheesburger et de la bière pour accompagner les récits de voyage du copain de Raph. On refait le monde, on critique la politiques française et les conditions du travail social, et à regarder de plus près ici, c’est pas le paradis non plus. Deux semaines de vacances par ans. Pas de sécurité de l’emploi, c’est super rapide et facile de se faire virer. Une système de santé à l’américaine, autant dire qu’il ne vaut mieux pas être en mauvaise santé, ou alors avoir des sous et être près à attendre 6h pour voir un médecin. Beaucoup de précarité. Une main mise par le comportementalisme qui limite les actions sociales plus analytique. Un courant féminisme très fort et pas toujours très objectif. De la mal bouffe partout. Rien qu’au bar, la salade basique est plus cher que l’hamburger… Les gens mangent tout le temps, l’appel de la bouffe est partout. Et (cf la photo) ils pensent que le vin français sert à accompagner la dégustation d’une pizza!!!
img3193.jpgimg3194.jpg

3 commentaires »

  1. Thierry dit :

    c’est vrai que j’ai la vague impression que la mal bouffe est très présente. Je ne me figurais pas les candiens comme obèses ?? peut être en prennent ils aussi le chemin. en tout cas ils font de gros (et gras efforts) pour !
    Bises

  2. dans les campagnes il y en a beaucoup (de personnes obèses) en ville un peu moins grace au culte de l’image, ils font beaucoup de sport, mais je suis étonnée de voir autant d’américanisation sur tout le mode de vie

  3. Pegpeg dit :

    ouaip,

    un pote/collègue canadien m’a parlé de cette grosse tendance américaine.
    Ils adorent apparemment les Américains et tout ce qui va avec, et la mal bouffe en est la preuve ! C’est le reflet des USA. Et puis, les fruits et légumes sont quasi tous importés de là-bas… donc tu payes le prix fort.
    Bon … je suppose aussi que leurs Cheesburgers déchirent GRAVE !!!

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

eymony |
bubullearoundtheworld3 |
voyages en camping car |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Propositions Animiques
| irlande2010
| Il était une fois l'Ile Mau...